burn-out pharmacien
Allègement charges CATEGORIE 1 Covid-19 Partage de RH Remplacements

Burn-out : pharmaciens et professionnels de santé épuisés par la COVID-19

on
3 décembre 2020

La crise du COVID-19 épuise les pharmaciens et préparateurs en pharmacie au même titre que les autre soignants en première ligne. Le partage de RH est une solution solidaire pour éviter le burn-out.

Les pharmaciens et préparateurs en pharmacie aussi en première ligne

Les officines ont été sur le mobilisées dès le début de la crise. En premier lieu pour la fabrication et vente de gels hydroalcooliques, et la distribution des masques chirurgicaux.
Les pharmaciens ont également élargi leur rôle d’accompagnement des patients pour désengorger les cabinets médicaux, puisqu’ils ont pu lors de la première vague prolonger les traitements chroniques.
Malheureusement la COVID-19 ne s’arrête pas devant le comptoir, et des pharmaciens et préparateurs ont aussi été touchés par le virus. Leur absence a entraîné une surcharge de travail pour les équipes officinales restées en poste.

La profession en burn-out

En plus de la tension ambiante, les pharmaciens et préparateurs en pharmacie doivent face à un surcroît de travail.
Le syndicat USPO indique que pendant la crise, les arrêts de travail au sein des équipes officinales ont plus que doublé par rapport aux données habituelles.
La plateforme d’écoute de l’association SPS (Soins aux professionnels de Santé) a constaté une augmentation des appels. Parmi tous ces soignants, on retrouve 10% de pharmaciens.

Le partage de RH en pharmacie pour soulager les équipes en difficulté

Avec les différentes phases de confinement, les vagues épidémiques et les nouvelles missions, l’activité des officines est chamboulée.

Certaines officines voient leur activité réduite, et mettent leurs salariés pharmaciens et préparateurs en pharmacie au chômage partiel.
D’autres équipes au contraire sont en sous-effectif, dû aux arrêts de travail ou gardes d’enfants compliquées. Le partage de RH apporte une solution aux pharmacies, en rééquilibrant les forces de travail disponibles. Les équipes officinales retrouvent un rythme de travail optimal, les salariés conservent leur salaire habituel, et les titulaires rééquilibrent leur budget RH.

 

TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT